Les RP, cest ringard, Mais tout le monde veut son nom dans le journal !

Journalism_1

Je m’étonne souvent de voir les geeks de la communication socio-digitale snober les RP (relations publiques, relations presse, c’est comme vous voulez). « La presse, c’est mort. Le papier, c’est mort. les RP, avec les blogs, ça sert plus à rien… ».
Par contre, ce sont souvent les premiers à partager un article de presse sur eux ou leur boîte paru dans les médias (souvent traditionnels d’ailleurs) sur Twitter ou leur page Facebook.
Paradoxe, hein ?
Je suis frappé de voir que les marketeux (francophones) que je rencontre n’ont eu que très peu de formations dans leur cursus sur l’intérêt des relations publiques dans une démarche marketing. Chez les Flamands, c’est beaucoup moins vrai. Si vous fréquentez des agences RP, vous constaterez que la proportion flamands / francophones tournent clairement à l’avantage de nos amis du Nord du pays.
Or, les avantages des RP sont nombreux et les RP online ont vraiment beaucoup d’attraits :

  •  Impact sur le référencement naturel,
  • Crédibilité auprès des clients et investisseurs
  • Impact durable (un article une fois rédigé peut servir de sources à d’autres articles)
  • Moins cher que les autres disciplines de communication marketing…
  • Les articles parus en ligne restent parfois des années disponibles alors que les articles papier n’ont une durée e quelques semaines dans les meilleurs des cas
  • Les RP permettent de présenter vos produits/services de manière beaucoup plus détaillée
  • Personal branding,
  •    

Le corollaire de cette ignorance du potentiel des RP, c’est le manque de conviction et au final le désinvestissement.  D’autant plus que les RP, ça prend du temps, principalement parce qu’on travaille essentiellement sur deux aspects : le contenu et les relations avec les journalistes/leaders d’opinion.
Le contenu, il faut le produire, le mettre en forme, le faire valider, le soumettre aux journalistes, relancer les journalistes… Et les relations, ben, tous ceux qui ont un métier de contact vous le diront : se faire un nom, une réputation, entretenir des relations, ça prend du temps. Et les résultats ne se font en général sentir que lorsque que vous avez démontré que vous n’êtes pas un spammeur de plus et que vos suggestions de sujets sont pertinentes.
De manière plus nuancée, les RP sont parfois les oubliées de la démarche marketing parce qu’elles impliquent du temps, de la planification et surtout de lâcher un peu la bride au niveau du contrôle. Tant de choses qui font parfois cruellement défaut dans une entreprise, alors associez à cela l’ignorance de potentiel des RP et vous comprendrez pourquoi on n’y investit (pas assez)…
Or, les RP  restent pourtant un formidable moyen de faire connaître vos produits, vos démarches, votre expertise de terrain,… Dernier point peut-être le plus important car il permet de démontrer la façon dont vous êtes en prise avec la réalité de terrain. Et la réalité, y a que ça de vrai pour intéresser un-e journaliste !
Alors, les Webbeux, les RP, c’est toujours ringard où vous savez juste pas comment ça marche et que vous avez justement plein d’autres choses à faire ? Maintenant que vous connaissez les avantages, si vous avez besoin d’un peu d’aide pour vous lancer, vous savez où me trouver 😉
Articles que je vous suggère :
          Web + PR complémentaires
          Pourquoi je vais encore travailler encore au moins 5 ans dans les RP

Julien Brasseur

2 thoughts on “Les RP, cest ringard, Mais tout le monde veut son nom dans le journal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *