Trucs et Astuces PR – De l'autre côté du micro : interview de Christophe Charlot (Trends Tendances)

 
 

Image002

 
Le but de ce blog étant de partager des conseils et bonnes pratiques en matière de relations publiques et relations presse, j’avais en tête depuis longtemps de donner la parole à une partie essentielle de ces relations : les journalistes (et peut-être même les bloggeurs, tiens !). Histoire de voir comment nous – gens de com’ et de PR – pouvons améliorer nos pratiques.

Ma chère collègue, Delphine De Pauw, me fait signe qu’une telle initiative existe déjà aux Pays-Bas : le PR-Klaagmuur (mur des lamentations des PR). Allez-y jeter un œil, c’est super instructif (in het Nederlands).

Première personne à avoir accepté de répondre à mes questions :  Christophe Charlot, journaliste économique chez Roularta. Après 7 ans passés chez Trends-Tendances, comme webmaster puis comme journaliste, Christophe a rejoint, en janvier, la rédaction du magazine Bizz où il traite des questions d’entrepreneuriat, d’entreprises qui bougent, de gestion de carrière, etc. Il tiens également un compte Twitter à suivre : @chrischarlot

Un grand merci à Christophe d’avoir accepté de répondre à mes questions ! Si vous êtes journaliste et que vous avez des choses à partager sur les relations entre presse et PR, envoyez-moi un petit mail !

 

Comment préfères-tu être contacté ?
Par mail

 

Utilises-tu les réseaux sociaux pour trouver des informations ?

Oui, souvent pour voir le profil d’un nouveau contact, ou trouver des informations sur certaines personnes ou certaines campagnes marketing de marques, par exemple.

 

Comment gères-tu les nombreux communiqués de presse que tu reçois par jour ?

C’est très variable. En fonction du sujet du mail, et de l’expéditeur, cela va directement dans la corbeille ou bien j’ouvre et je lis. Parfois je conserve dans des dossiers pour usage ultérieur, parfois corbeille. C’est du cas par cas.

 

Si tu avais un conseil à donner aux personnes qui veulent te contacter pour te proposer des infos. Quel serait-il ?

Envoyer un chouette courrier postal. Pour autant qu’il soit bien ciblé et pertinent. On reçoit de moins en moins de courrier et de plus en plus d’emails.. les emails sont noyés. Les courriers font parfois « plaisir ».

 

Les agences RP sont…

a.    Inutiles
b.    Utile
c.    Très utile
d.    Un mal nécessaire

 Parfois très utiles pour identifier une bonne personne. Parfois un obstacle entre l’entreprise et le journaliste. Tout dépend de la personne dans l’agence. Il y a celles qui ne savent jamais répondre et demandent toujours d’attendre qu’elles trouvent un contact susceptible de répondre… et celles qui connaissent le sujet et sont déjà susceptibles de briefer le journaliste.

 

Souhaites-tu voir une évolution dans la manière dont les entreprises (au sens large) gère leurs relations avec la presse. Si oui, laquelle ?

Souvent plus de transparence. Généralement, les entreprises aiment qu’on parle d’elles… mais ne jouent pas le jeu et gardent un discours très formaté et très institutionnel. Elles veulent parfois qu’on fasse état de leur belle forme…mais se refusent à tout chiffre. Ou refusent de communiquer certains détails pourtant jugés importants par le journaliste.

Bref… il faut accepter de jouer le jeu de la transparence.

 

Apprécies-tu de travailler avec des agences RP ?

C’est souvent une aide quand elles établissent une vraie relation avec le journaliste. Et pas uniquement à sens unique : façon « push d’infos maximum » en espérant avoir son article… mais jamais accepter de divulguer des infos du client quand c’est le journaliste qui demande. L’agence de com’ doit, bien sûr, voir les intérêts de son client. Mais, jouer les «barrières» ne sert pas le client à long terme. Par ailleurs, l’agence de com’ qui propose des «exclus» à plusieurs médias perdent, aussi, en crédibilité… une exclu n’est pas une exclu partagée. Tous ne le comprennent pas…

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *