Les Stakeholders Relations sont-elles la nouvelle communication ?

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/886718110″ params=”color=#ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&show_teaser=true&visual=true” width=”100%” height=”300″ iframe=”true” /]

Vous aviez déjà utilisé microsoft forms, vous avant la crise du Covid? Moi, pas.
Je vous arrête tout de suite, cet épisode ne vas pas parler des outils d’enquêtes en ligne mais plutôt de ce que la crise du coronavirus nous rappelle de façon criante, là savoir la base de notre métier de communicant. : faire preuve d’une grande qualité d’écoute de nos publics.
.
En tant que communiquant, gérer la communication interne au sein de vos entreprises a probablement dû occuper une grande partie de votre temps de ces derniers mois.
Dans une logique de communication interne… de crise, le confinement que nous avons tous et toutes plus ou moins vécu, nous a imposé de recourir à des moyens nouveaux pour entrer en relations avec nos collègues. Les outils digitaux de collaboration (téléconférences, intranet, etc…) se sont imposés comme une évidence et ont prouvé leur pertinence. Tout bonus pour la transformation digitale.

Mais pas facile de percevoir l’impact de nos actions de com’ interne lorsque nous sommes privés des discussions informelles à la machine à café…
Alors, je ne sais pas vous mais moi, des enquêtes, j’en ai fait quelques-unes pour l’entreprise qui m’emploie afin de percevoir comment les employés vivaient le télétravail, l’isolement, est-ce qu’ils étaient inquiets pour leurs santé ? Que pensaient-ils des actions de communications menées ? Etaient-elles pertinentes et claires ? Leur parvenaient-elles à temps ?

D’enquêtes et d’écoute, il a en a été beaucoup questions dans mon interview avec Isabel Casteleyn de l’agence Akkanto.
Avec elle, nous allons aborder une notion qui porte en-elle même la notion d’empathie et d’écoute. Je veux parler des stakeholders relations.

Derrière ce mot barbare ce cache une réalité de plus en plus prégnante : la destinée, la réputation et la prospérité d’une organisation sont influencées par ses relations avec ses parties prenantes (clients, presse, investisseurs, employés…° Comme nous en fait, les individus. De manière générale, au mieux nous entretenons de bonne relations avec notre famille, conjoint, collègues, amis, etc. au mieux nous nous sentons. Et ma foi, la communication mais surtout l’écoute et l’empathie jouent un rôle prépondérant dans ces relations.

Dans un contexte de crise, de défis sociétaux et de grande complexité, Isabel et moi nous sommes rappelés combien il est important de remettre une systématique : écoute / implémentation / évaluation dans nos actions de communication. Pour partir sur de bonnes pistes d’abord. Adresser les vrais problèmes mais également veiller à créer du lien, de l’adhésion et ne laisser personne sur la route.

Nous avons également abordé la communication sociétale des organisations*
@ : quand communiquer ? Quand ne pas communiquer ? Comment éviter les procès d’intention et les attaques sur le green ou le societal-washing ?
Si vous m’écoutez régulièrement, vous savez que ce sont des sujets qui me passionnent. J’espère que vous aussi.

Merci Isabel pour cette discussion passionnante et merci à vous pour votre écoute.

Pour aller plus loin :
– L’article de l’Echo sur la manière dont Elia est restée à l’écoute durant la crise du COVID et le confinement qui en a résulté
– Bureau de communication : www.akkanto.com/fr/
– Le podcast d’Isabel Casteleyn : talkingtoteens.com/podcast/drug-an…g%20your%20teen.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *