Recalés à l'oral !

Quel plaisir lorsque les bons sujets d’article viennent à vous !  Grand merci à Baudouin, grand conseiller ès blogging, qui m’a soufflé le sujet suivant : « Que ferais-je si j’étais l’attaché de presse de Bernie Ecclestone après son interview de vendredi dans le Times » où le controversé patron de la F1 saluait sans ciller l’efficacité du régime hitlérien…
Heu, je pense que démissionner serait mon premier réflexe, le second étant de lui coller un bon coup de boule…
Par contre, sans atteindre des sommets de bêtise pareils, personne n’est à l’abri de la  boulette en interview… Les relations publiques étant avant tout des RELATIONS, seuls du temps, de l’attention et des actes permettront de passer au delà de l’incident. Exactement comme lorsque vous commettez une bourde terrible avec l’être que vous cherchez à séduire…
Dans chacun des deux cas, pour tenter d’effacer l’ardoise, vous aurez intérêt à :
1.    Identifier ce qu’a été votre erreur (pour ne plus la commettre)
2.    Identifier les médias qui auront relayé votre gaffe. (pour savoir auprès de qui vous devez redorer votre blason).
3.    Planifiez la manière dont vous aller  « rattraper la sauce » : quelles actions allez-vous engager et quand ?
A ne pas oublier que vous avez très peu voire pas de contrôle sur vos relations quelles qu’elles soient. Le risque que l’être désiré soit rancunier-ère n’est pas exclu ! Il faudra donc redoubler d’efforts…  Quoiqu’il en soit une réaction à chaud – outre de plates excuses – est souvent à bannir… Vous avez envie d’entendre l’autre se justifier quand il vous a blessé, choqué, déçu, vous ? Bernie a lui choisi de plaider le malentendu… Mais selon moi, l’énergumène ne fait que s’enfoncer.
Petit sondage express : « Quelle est selon-vous la plus grosse bourde ayant jamais été commise par un grand de ce monde (politiques, sportifs,…) à qui l’on ait tendu un micro/une caméra ?».
Quelques exemples choisis :

7 thoughts on “Recalés à l'oral !

  1. Pas certain que tes exemples choisis soient des bourdes:
    Right O’Leary: le roi de la provoc qui ferait et dirait n’importe quoi pour attirer l’attention sur sa compagnie
    JCVD: on est ici plus dans un problème de consommation que de bourdes.
    Leterme…je n’ai personnellement jamais cru que c’était une bourde, je pense sérieusement qu’il s’est payé la tête de la RTBF
    Pour moi le meilleur moyen de contrer une bourde est d’en ressortir une autre, encore plus grossière juste après, les gens oublieront vite la première 😉

  2. Excellent ! Effectivement, une bourde chasse l’autre !
    Je vais regarder ce que je trouve comme autres exemples !
    Julien

  3. Ton message m’a fait passé de bon moments sur YouTube, enchainant les gaffes d’hommes et femmes publiques. Ségolène Royale et Nicolas Sarkozy ont un fameux tableau de chasse de bourdes. J’ai aussi en mémoire un reportage de Strip Tease sur la délégation belge en Corée qui me devrait figurer dans ta liste me semble-t-il…

  4. Comme pour Greg je pense que la bourde de Leterme ne soit pas une vraie bourde. Il a voulu se la jouer Sarkozy quand il a dit le mot racaille, phrase qui, je pense, a été préparée à l’avance.
    Je pense que certains conseillers en communication de politiciens et autres prônent le “tant qu’on parle de moi peu importe la manière”. Je ne suis pas convaincu par cette maxime.
    Mais pour Bernie pareil, un bon coup de pied aux cou… et ma démission également. Je crois que c’est ce que j’aurais fait 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *