Be Influence et le Nano-Influencer Marketing

Dans un contexte où macro- et micro-influenceurs sont en perte de crédibilité et où un nouveau changement dans l’algorithme de Facebook privilégie les “meaningful interactions”  en poussant les publications des proches (amis et famille), on peut penser que BeInfluence bénéficie d’un bon alignement des planètes pour lancer une plateforme de nano-influencer marketing.
Ajoutez à cela un contexte d’une génération de Millenials beaucoup sensibilisés aux problématiques sociétales et on obtient un terrain favorable pour un nouveau canal de promotion orienté “jeunes”.
Les nano-influenceurs, c’est vous, c’est moi, qui avons quelques centaines, peut-être quelques milliers de relations, principalement des amis, de la famille sur les réseaux sociaux.
Lancé fin 2017, BeInfluence – une jeune pousse bruxellois née sous l’aile de Solvay Business School de l’Université Libre de Bruxelles – est une plateforme en ligne qui permet aux marques et aux organisations d’entrer en contact avec des jeunes nano-ambassadeurs à qui l’on va proposer de relayer leurs campagnes.
Et cela semble fonctionner puisque les KPI’s de BeInfluence crèvent tous les plafonds en termes de taux de clic et de taux d’engagement.
Découvrez l’interview Boris Kaisin, co-fondateur de BeInfluence, qui promeut une nouvelle forme d’influencer marketing, avec une vision puisqu’il le dit lui-même : la vision de Beinfluence est de pouvoir donne aux jeunes un pouvoir d’impact sur la société et sur le monde.
[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/453253812″ params=”color=#ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&show_teaser=true&visual=true” width=”100%” height=”300″ iframe=”true” /]
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *